5 bonbons les moins nocifs : Des sucreries plus naturelles !

bonbon les moins nocifs
Table des matières

Ils font partie de nos petits plaisirs personnels, tant pour un enfant que pour un adulte, pourtant notre organisme subit cette satisfaction. Le sucre a des conséquences à la fois sur notre santé physique, métabolique et même psychologique. Et pour cause, il ne suffit que de quelques bonbons pour rapidement dépasser le seuil d’apport en sucres pour être en bonne santé. Mais sont-ils tous aussi mauvais ? Quels sont les bonbons les moins nocifs ? Quels sont les meilleurs bonbons sans sucre ? Je vous dis tout dans cet article !

C’est si mauvais que ça les bonbons ?

Il faut savoir qu’aujourd’hui, le sucre est omniprésent dans notre alimentation. Le pire, c’est que l’on peut le retrouver en grandes quantités même dans les plats salés. Pour être en bonne santé, il est essentiel de consommer des glucides qui sont naturels. Ils sont généralement contenus dans les fruits. Ce sont des sucres lents (ou complexes) qui sont une bonne source d’énergie pour notre corps.

Le problème intervient à partir du moment où, dans la plupart des bonbons, il s’agit de glucides rapides (simples). Si vous vous intéressez aux étiquettes des sachets de friandises, vous apercevrez les notions de « sirop de glucose », « dextrose », « fructose », « saccharose » ou encore « maltose ». Autant dire qu’il n’y a rien de naturel là-dedans.

Quelle est la composition des bonbons ?

Un produit a été très utilisé pendant assez longtemps : le dioxyde de titane. Il peut être visible sur une étiquette sous la forme de E171. Plusieurs études (1) ont notamment prévenu qu’il pouvait altérer l’homéostasie immunitaire (la régulation entière du corps), une inflammation intestinale et est même considéré comme cancérigène pour l’homme. Heureusement, ce produit est interdit depuis près de deux ans.

À lire aussi :

Sucre et cholestérol : y a-t-il un lien ?

Cependant, il convient de préciser que la plupart des bonbons sont composés d’énormément d’additifs très dangereux pour l’organisme. Par exemple, si l’on prend l’exemple des fameux bonbons Arlequins. Dans leur composition, on remarque qu’il y a des colorants E100, E163, E141 et E160c. C’est notamment ce qui leur permet d’avoir certaines couleurs. Parmi eux, le colorant E163 est considéré comme cancérigène.

De la même façon, les assortiments de bonbons de la marque Lutti contiennent du colorant E120. C’est un acide carminique qui offre une couleur rouge au bonbon. Il provient de la cochenille et est très dangereux pour le corps.

Quels sont les effets sur le corps ?

Selon les recommandations de l’OMS en termes de consommation de sucres, il ne faudrait pas manger plus de 25 grammes par jour. Si l’on prend en compte le fait que 5 bonbons acides sont équivalents à 5 morceaux de sucre, le quota de glucides est largement dépassé.

Le problème, c’est qu’ils ne sont pas naturels, ce qui rend les effets bien plus néfastes. Il ne s’agit que de plaisir car ils n’ont aucun intérêt nutritionnel pour l’organisme que ce soit chez les enfants ou chez les adultes.

Voici les conséquences qu’il y a dans le fait de manger beaucoup de bonbons :

  • Augmentation rapide de la glycémie : Ils provoquent une sécrétion élevée d’insuline (hormone régulatrice) qui va favoriser l’hypoglycémie et un affaiblissement des hormones régulatrices.
  • Prise de poids rapide : S’ils ne sont pas utilisés à des fins nutritionnelles, les mauvais glucides sont stockées dans les graisses, le foie et le tissu adipeux.
  • Développement d’hyperglycémie : La consommation excessive de confiseries peut agir au niveau de l’insuline. Une résistance des cellules va se former conduisant à une accumulation dans le sang et un diabète de type 2.
  • Risque de maladie : Une dose conséquente de sucre dans le sang peut favoriser des maladies cardiovasculaires, des problèmes du système nerveux (maladie neuro-dégénérative) mais aussi hépatiques.
  • Des complications de métabolisme : Certains ingrédients, comme le E120 par exemple, peuvent provoquer de l’asthme, des allergies et des problèmes respiratoires chez les enfants.
  • Un déséquilibre alimentaire : Une surdose de sucre augmente la satiété. Vous risquez de ne plus avoir faim lors des vrais repas où les apports nutritionnels seront bien plus nécessaires. Sans oublier le fait qu’elle provoque des caries chez l’enfant et chez l’adulte !

Quel est le bonbon le plus dangereux pour la santé ?

En fonction des produits qui les composent, voici la liste des 5 bonbons les plus néfastes pour la santé :

1. Les Starburst

La composition de ces sucreries est assez impressionnante. Sur l’étiquette, on y trouve du sirop de maïs qui contient une forte dose de fructose. Comme le montre cette étude (2), il est à l’origine de risques évidents de maladie cardiovasculaire ou d’obésité.

À lire aussi :

5 raisons pour lesquelles on a TOUJOURS envie de sucre !

En plus, il y a de l’huile de palme qui contient beaucoup de calories, d’acides gras saturés et de produits transformés ! De plus, ils sont riches en glucides rapides. Si l’on prend en compte les colorants E129, E102, E110 ou encore E133, il y a de quoi dire que c’est très nocif pour l’organisme.

2. Les Skittles

Ils font partie de la liste des bonbons cancérigènes de par leur composition riche en colorants, en additifs et surtout en mauvais glucides ! Parmi eux, on retrouve le E162, le E163, le E170, le E160a, le E100, le E132 et le E133 qui permettent de multiplier les couleurs.

En plus de cela, le glucose et le sucre représentent près de 90 grammes pour 100g de bonbons !

3. Les lutti Scoubidou

Ces aliments contiennent des E131 (qui leur donne leur couleur bleue) qui est pourtant interdit dans de nombreux pays comme les États-Unis, la Norvège et l’Australie. Mais ce n’est pas tout. Parmi ces ingrédients, on retrouve aussi du E100, du E133 ou encore du E163.

De plus, ils ont une forte teneur en sirop de glucose-fructose.

4. Les M&Ms

Ici encore, on retrouve une large composition d’éléments ajoutés très mauvais pour la santé comme le E100, le E120 (dont les risques sont évoqués un peu plus haut), le E133, le E160a, le E160e, le E170. Il y a également de la graisse de palme et du glucose.

5. Les Raisinets

L’emballage peut paraître trompeur car il indique qu’il contient des fruits antioxydants. Certes, le raisin est un très bon fruit riche en vitamines. Mais ils font partie des bonbons sans additifs nocifs car la différence, c’est qu’ils sont enrobés de chocolat au lait !

Il va donc y avoir plus de sucres ajoutés, de glucose, de fructose et de bien d’autres aliments à index glycémique très élevé !

Quels sont les bonbons les moins nocifs pour la santé ?

Il est important de préciser un point, celui des étiquettes. Sur certains paquets de bonbons, on peut lire la mention « sans colorant artificiel« . Cela ne signifie pourtant pas que c’est plus sain pour vos enfants ou pour vous.

En effet, c’est parce qu’ils contiennent tout de même des arômes ou des colorants synthétiques qui ne sont pas sains. Les carambars, par exemple, contiennent de l’additif E741 qui a des conséquences néfastes sur le corps.

À lire aussi :

13 façons simples d’arrêter de manger du sucre

Dans tous les cas, la quantité de sucre reste toujours très élevée dans la plupart des aliments que nous connaissons.

Quels sont les meilleurs bonbons sans sucre ?

Aujourd’hui, il y a une grande remise en question des sucreries en vente partout. Leur composition est généralement revue et de nouveaux aliments bio sont favorisés. Pour ce qui est du sucre, il est généralement remplacé par des édulcorants hypocaloriques comme l’aspartame, la saccharine ou encore le sucralose.

D’autres utilisent du maltitol qui est extrait d’amidon de blé pour proposer une alternative pour toute personne diabétique ou souhaitant se faire plaisir tout en surveillant son métabolisme ! Aujourd’hui, la plupart des friandises que nous apprécions ont des versions sans sucre.

Voici ceux qui sont les plus adaptés :

  • Pimelia Délice Sans Sucre 
  • Halter Bonbons Sans Sucre
  • Estipharm Le Pastillage Officinal Fondants
  • Ricqlès Bonbons Sans Sucre 
  • Halter Bonbons Sans Sucre 

Quels sont les 5 bons bonbons les moins nocifs pour la santé ?

Afin de remplacer certains colorants peu sains présents dans des bonbons très nocifs pour le corps, nombreux sont ceux qui se tournent vers des colorants faits directement à base de concentré de fruits. Attention ! On parle bien entendu des bonbons les moins nocifs pour la santé, il ne s’agit pas de produits sains.

1. Les réglisses Rotella de Haribo

Mis à part le sirop de glucose, il n’y a pas de colorants ou d’additifs mais un arôme naturel d’anis étoilé et il n’y a pas trop de calories (298 kcal pour 100g).

2. Les langues acides de Super U (avec 30% de sucre en moins)

Ici, les arômes sont assez naturels et les colorants sont faits à base de curcumine, de caramel, de paprika, de concentrés de carotte et de cassis. Les ingrédients néfastes sont présents en plus faible quantité et c’est la raison pour laquelle ils font partie des bonbons les moins nocifs pour l’organisme.

3. Les gélifiés crocodile de Copains Copines

Disponible chez Leclerc, la gamme Copains Copines propose des produits plus adaptés au corps de vos enfants. Entre arômes, huile végétale et colorants naturels, ils sont une excellente alternative !

4. Régal’ad de Krema

Sa composition implique de l’huile de palme et du glucose, mais les colorants sont extraits de végétaux (plantes et paprika).

5. Chupa Chups

Ici également, les fruits sont très présents. Il y a un mélange de plusieurs fruits et des colorants faits à base de betterave et de curcumine. Ce qui est toujours présent malheureusement, c’est le sirop de glucose.

Encore une fois, il s’agit des bonbons les moins mauvais pour la santé. Dans l’ensemble, les sucreries sont à éviter dans le cadre d’un régime alimentaire sain.

Sources :

(1) « Food-grade TiO2 impairs intestinal and systemic immune homeostasis, initiates preneoplastic lesions and promotes aberrant crypt development in the rat colon » – Sarah Bettini, Elisa Boutet-Robinet, Christel Cartier, Christine Coméra, Eric Gaultier, Jacques Dupuy, Nathalie Naud, Sylviane Taché, Patrick Grysan, Solenn Reguer, Nathalie Thieriet, Matthieu Réfrégiers, Dominique Thiaudière, Jean-Pierre Cravedi, Marie Carrière, Jean-Nicolas Audinot, Fabrice H. Pierre, Laurence Guzylack-Piriou & Eric Houdeau

(2) « Added sugar intake and cardiovascular diseases mortality among US adults » – Quanhe Yang, Zefeng Zhang, Edward W Gregg, W Dana Flanders, Robert Merritt, Frank B Hu

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Auteur

Wilfried

Votre expert en nutrition, coach, formateur, et conseiller scientifique qui vous accompagne pour améliorer significativement votre santé via l’alimentation.
Wilfried LAUNAY est aussi un auteur reconnu dans son domaine, un conférencier, et a réuni une communauté fidèle de prêt de 150 000 personnes sur YouTube, avec plus de 10 000 000 de vues !